Petit Ours Blanc a un an de Satoshi Iriyama

texte et illustrations de Satoshi Iriyama
Tourbillon, 2011

 

Ours Vert et Ourse Rouge deviennent Papa et Maman par un froid soir d’hiver. Au fil des saisons, leur bébé, Petit Ours Blanc grandit et découvre le monde qui l’entoure.

 

J’ai encore beaucoup de belles choses à découvrir dans la littérature de jeunesse et je m’en rend compte un peu plus chaque jour en piochant dans les parutions des années précédentes pour mon travail.

Ce petit album de format carré aborde la thématique simple du déroulement d’une année, des saisons qui se suivent, des caractéristiques de chacune. Et en même temps c’est un hymne à l’amour que ce Petit Ours Blanc qui apprend tellement de choses de ses parents.

« Après la pluie, le monde se met à briller de nouveau. »

Certaines phrases peuvent ainsi avoir un double sens : rassurant pour les enfants et en même temps une métaphore plus complexe pour les parents.

© boumabib.fr

Quand aux illustrations, elles sont douces, bercés par des dégradés de rouge, vert et blanc de la famille Ours.

© boumabib.fr

Tout en délicatesse le travail de Satoshi Iriyama vous mettra du baume au cœur par ce froid hiver qui arrive en vous rappelant que le printemps n’est pas si loin et qu’il faut savoir apprécier les vertus de chaque saison.

 

J’ai lu cet album dans le cadre du Challenge Un mot, des titres chez Calypso. Il fallait lire un livre dont le titre comprenait le mot BLANC. Et pour la prochaine session le 15 janvier, ce sera le mot OMBRE.

Un livre de plus pour le défi lecture de novembre.

.

Pour en savoir plus :

@ les avis de Sophie, Edelwe, Lilibook, les Sandales d’Empedocle et Ricochet sur Petit Ours Blanc a un an

@ un article intéressant d’une étudiante à l’Université Lilles 3 sur Ourse Rouge et Ours Vert, premier titre de Satoshi Iriyama

@ enfin, le billet de Liyah sur Un Précieux cadeau dernier album paru de cette série

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

des petits oursons blanc tout contre leur parent

2 commentaires


  1. // Répondre

    C’est rigolo ces couleurs… Fantasia se fait du mouron pour les ours blancs depuis quelque temps… (ma fibre animalière qui reprend du service : on en voit dans toutes les vitrines de Noël, sans se rendre compte que ce sera bientôt comme les dodos… disparus !)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *