Heure du Conte #01

, ,

Voici donc comme promis, une Heure du Conte clef en main.

Je l’ai réalisé pour des enfants âgés de 0 à 3 ans (même si des plus grands y trouvent leur compte aussi). Vous remarquerez au passage, les transitions entre les comptines et les histoires… un fil conducteur est toujours plus appréciable pour maintenir l’attention des plus jeunes. Maintenant j’attends vos retours !

Si je me souviens bien, cette animation dure entre 15 et 20 minutes.

 – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – – – –

 

Toc, toc, toc. Monsieur Pouce ? Es-tu là ? (poing fermé)

Chut, je dors. (index devant les lèvres, puis mains sous la tête)

Toc, toc, toc. Monsieur Pouce ? Es-tu là ? (poing fermé)

Je sors. (poing fermé, pouce levé)

 

Lecture : Bonjour ! de Nozomi Ishikawa – Actes Sud Junior, 2007

Un canard (ou une cane) découvre un œuf gigantesque. Que peut-il bien s’y cacher ? Et surtout, comment aider son occupant à sortir de sa coquille ?

Un album dans un format à l’italienne qui laisse une fin très ouverte puisqu’on ne voit pas qui se cache à l’intérieur de l’œuf. A chaque enfant (ou parent) de choisir.


Voici ma main. Elle a 5 doigts. (main ouverte face aux enfants)

En voici 2, en voici 3 (après avoir refermé le poing, montrez 2 puis 3 doigts)

 

Lecture : Des p’tites bêtes sur la montagne de Céline Herrmann – École des Loisirs, 2004

Des petits bouts roses par dessus une grosse montagne ? Loin d’être de vilaines bébêtes, ce sont les petites menottes d’un bambin qui grimpe sur le ventre de sa maman, enceinte bien sûr.

Un format carré et un livre tout cartonné qui plaira par son humour et la simplicité de ses traits faits de formes rondes et enfantines.


Qui se cache dans mon dos ? (mains cachées derrière le dos)

Ce sont mes p’tites mains coquines (sortir les mains poings fermés)

Qui se cache dans mes mains ? (montrer ses mains poings fermés)

Ce sont mes p’tits doigts coquins (déplier un à un les doigts de la main)

Qui se cache dans ma bouche ? (montrer la bouche du doigt)

C’est une langue qui bouge (tirer la langue)

Qui se cache dans mes souliers ? (montrer ses souliers)

Ce sont mes deux petits pieds (bouger les pieds)

Comptine issue du livre-cd Mon p’tit doigt m’a dit d’Agnès Chaumié. Écouter un extrait sur le site d’Enfance et Musique (pour avoir l’air de la chanson).

 

Lecture : Sur les pas de Lulu d’Alex Sanders – École des Loisirs, 2010

Lulu le lapin explique aux lecteurs comment marcher doucement, plus vite, courir ou bondir. Être un lapin peut avoir du bon, surtout pour échapper à un crocodile.

Encore un album au format carré et cartonné, qui permet d’appréhender les multiples actions réalisées par un enfant avec ses jambes. Lulu finit dans les bras de ses parents, un espace rassurant pour petits et grands.

 

Petit escargot (index plié pour former un escargot)

Porte sur son dos (montrer son dos avec son index)

Sa maisonnette (les mains se rejoignent de profil pour former un toit)

Aussitôt qu’il pleut (les index pointés vers le ciel font un mouvement de haut en bas pour symboliser la pluie qui tombe)

Il est tout heureux (dessiner un sourire sur son visage avec les index)

Il sort sa tête. (placer les mains derrière la nuque et sortir la tête)

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les jeux de doigts vous pouvez vous accompagner du livre éponyme de Christian Voltz chez Didier Jeunesse dans la collection Pirouette.

 

Lecture : La Chenille qui fait des trous d’Eric Carle – Mijade, 2005

Un œuf éclot au clair de lune, une petite chenille en sort. Elle a faim, très faim. Elle serait prête à manger n’importe quoi.

Ce classique de la littérature jeunesse fonctionne toujours aussi bien chez les jeunes enfants. L’apparition des jours de la semaine permet de rythmer le récit, tout comme l’utilisation des chiffres. Un petit bijou à utiliser dans sa forme cartonnée ou non.

 

Vol, vol, vol, papillon (croisez les mains devant soi pour former un papillon et les bouger dans un mouvement de battements d’ailes vers le haut)

Au dessus de mon village (dessinez un toit et une maison de grand format avec les mains)

Vol, vol, vol, papillon (croisez les mains devant soi pour former un papillon et les bouger dans un mouvement de battements d’ailes vers le haut)

Au dessus de ma maison. (dessinez un toit et une maison de petit format avec les mains)

Encore une comptine issue du livre-cd Mon p’tit doigt m’a dit d’Agnès Chaumié. Écouter un extrait sur le site d’Enfance et Musique (pour avoir l’air de la chanson).

 

Lecture : Dans la petite maison verte de Marie-France Painset – Didier Jeunesse,2010

Je vous ai déjà parlé de ce bel album sous forme de ronde dont j’étais littéralement tombé sous le charme. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Ils étaient 5 dans le lit (montrer la main, doigts écartés)

Quand le plus petit (le riquiqui) a dit « Poussez-vous, poussez-vous »

Ils se sont poussés (faire que l’auriculaire pousse les autres doigts)

Et l’un d’eux est tombé. (replier le pouce, face cachée)

 

Ils n’étaient plus que 4 dans le lit (montrer les doigts restants)

Quand le plus petit a dit « Poussez-vous, poussez-vous »

Ils se sont poussés, (faire que l’auriculaire pousse les autres doigts)

Et l’un d’eux est tombé. (replier l’index, face cachée)

 

Ils n’étaient plus que 3 dans le lit (montrer les doigts restants)

Quand le plus petit a dit « Poussez-vous, poussez-vous »

Ils se sont poussés, (faire que l’auriculaire pousse les autres doigts)

Et l’un d’eux est tombé. (replier le majeur, face cachée)

 

Ils n’étaient plus que 2 dans le lit (montrer les doigts restants)

Quand le plus petit a dit « Poussez-vous, poussez-vous »

Ils se sont poussés, (faire que l’auriculaire pousse les autres doigts)

Et l’un d’eux est tombé. (replier l’annulaire, face cachée)

.

Il est tout seul le petit dans le grand lit (montrer le petit doigt restant)

Et il se dit :

« Je m’ennuie, je m’ennuie… »

Répétitif et très facile à retenir, ce jeu de doigt est amusant et peut être repris par les parents avec les mains de leurs enfants. Il permet aussi de compter à l’envers et d’aborder les noms des doigts de la main.

 

Lecture : Dix petits bisous d’Alex Sanders – École des Loisirs, 2010

Un bisou, deux bisous, trois bisous… compter jusqu’à dix avant d’aller se coucher.

De nouveau un album Alex Sanders, qui s’est définitivement parlé aux tout-petits de leurs préoccupations. Le raconteur peut éventuellement faire le bruit des bisous entre chaque page, cela donne du rythme à l’histoire et amuse beaucoup enfants et parents.


Devine ce que j’ai caché ?

Un bisou,

Pour ta joue, (montrer la joue)

Un baiser,

Pour ton nez (montrer le nez)

Plein de fleurs,

Pour ton cœur. (montrer la poitrine)

 

Lecture : Mon trésor d’Aline Ahond – Albin Michel Jeunesse, 2011

Un grand coup de cœur pour cet album fort simple mais qui montre aux enfants toute la force de l’amour parental. J’en ai déjà parlé plus spécifiquement ici.

 

Toc, toc, toc. Monsieur Pouce ? Es-tu là ? (poing fermé)

Chut, je suis sorti (poing fermé, pouce levé)

Toc, toc, toc. Monsieur Pouce ? Es-tu là ? (poing fermé)

Chut, je suis endormi (index devant les lèvres, puis mains sous la tête)

  – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – – – –

Je ne sais pas dans quelle mesure tout ceci vous aidera pour une future heure du conte. En tout cas, je pense que cela peut vous donner des idées.

A vous de jouer !

6 commentaires


  1. // Répondre

    Je travaille de la même façon : avec une trame comme fil conducteur et ça marche bien !


    1. // Répondre

      oui, et puis comme ça les parents ont l’impression qu’on travaille !


  2. // Répondre

    J’ai trouvé les deux premiers à la bibli ce matin ! Je les connais tous sauf le premier. J’ai fait des animations pour les moins de trois ans pendant plusieurs années mais les lectures communes duraient moins longtemps (entre 5 et 10 minutes). On passait ensuite à des lectures individuelles ou en tout petits groupes pour terminer avec un chanson. Mais c’est chouette si tu peux faire de plus longues séances. Ces séances ont l’air toutes simples mais mine de rien, ça demande du travail de préparation ! Merci de nous faire partager ton travail.


  3. // Répondre

    Super ! Seulement moi, je m’emmêle toujours les doigts quand je dois le faire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *