La Petite marchande de rêve de Maxence Fermine

texte de Maxence Fermine
illustré par plusieurs personnes
Michel Lafon, 2012

 

Malo fête aujourd’hui ses 11 ans. Il aurait aimé organiser une fête chez lui avec ses amis, mais ses parents, toujours très occupés par leur travail respectif, ont préféré louer les services de l’Auberge des Trois Brigands. Alors qu’il s’y rend seul en taxi, un accident de la circulation le projette dans la Seine. Au fond de l’eau, il est aspiré par un conduit qui le propulse au Pays des Ombres.

 

Ce livre m’a irrémédiablement fait pensé à un Alice au pays des merveilles façon Tim Burton. Il propose un mélange entre un voyage initiatique, de personnages loufoques et irréels, et une ambiance sombre, étouffante. Malo ne connaît rien des règles qui régissent ce pays (qui ressemble fortement au sien mais dans une version noir & blanc). A priori il peut en sortir, la seule question est comment ?

Les chapitres sont courts, ils présentent à chaque fois un nouveau personnage qui va permettre à Malo de continuer sa quête. La petite marchande de rêve intervient à la moitié du livre. Elle est la seule qui se colore, elle se démarque avec ses boîtes à rêve de toutes les couleurs. C’est pour moi un des personnages le plus attachants du livre avec le magicien Septimus qui parle en ancien langage (dont je vous propose un extrait) :

 » j’allais me tricoter une tasse de passiflore. Que diriez-vous de la glouglouter avec moi ? Votre campagnonnage me changera de celui de mes pachas et mes vizirs. Excusez moi si ça claxonne un peu, mais j’ai oublié de serpiller leur boîte à cacamou. »

J’ai trouvé ce roman très intéressant dans l’univers qu’il propose surtout à destination des jeunes lecteurs. Car clairement le livre s’adresse à des enfants du même âge que Malo donc d’une dizaine d’années. J’ai cependant eu du mal à rentrer dans le récit, assez long à se mettre en place. L’aventure à proprement parler commence à la seconde moitié du livre. En tout cas, l’écriture est fluide, les longues descriptions permettent de se faire une idée précise de l’univers créé par Maxence Fermine et les illustrations issues d’un concours autour de ce livre sont une bonne trouvaille. Elles ponctuent le récit de façon aléatoire, magique…

 

Ce roman compte pour le Challenge Young adult de Muti,

le Challenge 1% rentrée littéraire 2012 de Hérisson

il me permet d’avancer dans le STAR 5 de Liyah

et dans le défi lecture d’octobre

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Tiphanya, Céline, Francesca, Liyah, Stephie et Mya

@ les sites internet des illustrateurs sélectionnés (d’une partie seulement) : Vanilnez, Blogzicbulle, Anne Bernasconi et Luby

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

dessin signé Tim Burton

© Disney Collection Privée © 2011 Tim Burton

6 commentaires


  1. // Répondre

    dis, tu pourras me le prêter celui-là? je crois qu’il va me plaire !


    1. // Répondre

      je sens que la piscine va devenir un lieu de deal…


  2. // Répondre

    La couverture est très attirante/inquiétante… je pensais que c’était pour ados.


    1. // Répondre

      je m’y suis laissée prendre aussi mais je pense que ce roman intéressera plus les 8/12 ans…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *