Gregor T.1 de Suzanne Collins

Gregor
Livre 1, La Prophétie du Gris
texte de Suzanne Collins
Hachette, 2012

 

Gregor est un enfant new-yorkais, aîné de sa fratrie et seul homme de la maison depuis que son père a disparu sans laisser le moindre indice il y a plus de deux ans. Sa sœur cadette peut partir en colonie mais lui doit rester surveiller la petite dernière, surnommée Moufle, et leur grand-mère. Un jour, alors qu’il est descendu faire la lessive avec Moufle, celle-ci est aspirée dans un conduit. Gregor se précipite à sa suite et tombe en Souterre, un pays complexe, plein de traditions et de créatures bizarres. Un pays qui l’attendait et qui s’apprête à faire de lui un héros. Gregor devient le Surterrien.

 

Ecrit en 2003 par Suzanne Collins, il s’agit d’un roman qu’elle a rédigé avant Hunger Games. Il s’adresse clairement à un public plus jeune, je dirais à partir de 10 ans, voire plus jeune pour de bons lecteurs. On y retrouve une écriture fluide et cohérente même si on sent que Hunger Games est plus abouti.

Le monde créé par Suzanne Collins, Souterre, est assez fantastique (dans les deux sens du terme). On y retrouve une vraie Histoire quand à sa création, un peuple avec des traditions, des guerres, des alliés et des ennemis dans les autres créatures peuplant les bas-fonds de notre monde. Citons : les Grouilleurs (cafards), les Tisseuses (araignées), les Racleurs (rats) et les Planeurs (chauve-souris).

Gregor apparaît tel un héros pour les Souterriens, mais en tant que lecteur on sait qu’il cherche avant tout à retourner dans son monde, puis à sauver son père quand il apprend que celui-ci est détenu par les rats. Gregor prend le parti de suivre la prophétie des Souterriens censée le désigner car elle lui permet d’atteindre son propre but. C’est aussi un enfant égoïste et effrayé. Gregor fait partie de ces héros ordinaires et permet d’aisément s’identifier. Les personnages secondaires sont tous plus attachants les uns que les autres, avec une petite préférence pour Moufle, formidable ambassadrice auprès des autres créatures car elle traite tout le monde sur un pied d’égalité.

Les multiples rebondissements et la fin (que je n’avais pas tout à fait vu venir) font de cette lecture un bon divertissement.

 

Ce livre compte dans le défi lecture d’avril

et dans le S.T.A.R. de Liyah (307 p.)

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de Clarabel

@ une petite citation du livre grâce au mardi sur son 31

@ le site internet de Suzanne Collins

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

il s’agit donc d’une série comprenant 5 tomes en tout

7 commentaires


  1. // Répondre

    SUPER ton nouveau site. J’adore!! C’est vraiment sympa. Bravo à toi! Je note Gregor. Suzanne Collins, on ne peut pas rater ça!


    1. // Répondre

      non, tu ne peux pas rater ça ! surtout que c’est une lecture très agréable


  2. // Répondre

    Hâte de le lire celui-ci, peut-être pourrais-je le partager avec mon grand matelot.


    1. // Répondre

      je le conseille à partir de 10 ans pour une lecture seule, et même un peu plus jeune pour de bons lecteurs ou alors accompagnés d’un adulte.
      j’espère qu’il vous plaira.


  3. // Répondre

    Allez hop, on va les acheter à la bibliothèque : je n’ai lu que des bonnes critiques. Pourtant j’ai pas trop trop aimé Hunger Games (je me cache encore pour éviter les pierres que me lanceraient des fans ;-))


    1. // Répondre

      ces livres sont beaucoup plus orientés sur la fantasy traditionnelle. Je pense que même si tu n’as pas aimé Hunger Games, tu peux aimer celui-ci


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *