Oko, un thé en hiver de Mélanie Rutten

oko.jpegtexte et illustrations de Mélanie Rutten
MeMo, 2010

 

« C’est l’hiver. Les jours diminuent. Il fait froid et silencieux.

En haut de la colline, on enterre Madeleine, car Madeleine est morte.

Öko sème quelques graines sur le petit tas de terre.

Il espère que les fleurs seront blanches.

Il est temps de partir… »

 

Prix Sorcières 2011, catégorie Premières Lectures

Décomposé en plusieurs chapitres de quelques pages, ce merveilleux album nous montre la douleur de perdre un être cher, le temps qui passe, le temps de se reconstruire, de réapprendre à vivre, sans l’autre.

Je ne m’attendais pas du tout à ça. Mélanie Rutten décrit avec pudeur et délicatesse l’un des moments les plus tragiques de la vie. Un album qui m’a beaucoup ému et qui me trottera dans la tête un petit moment.

Maintenant j’ai envie de lire les autres titres de cet auteure chez MeMo

 

je lis albums 2012

obj marsCet album compte pour le Challenge Je lis aussi des albums de Hérisson 10/20

et dans le défi lecture de février.

 

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Citrouille, Marylène, Thalie, Gaëlle, Sophie Pilaire et Petiteplume

@ le site officiel de Mélanie Rutten

@ une petite biographie de l’illustratrice sur le site du Prix Chronos

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 Bonus :

une petite tasse de thé en hiver…

oko---bonus.jpg
© La Meringue dans la Théière

10 commentaires


  1. // Répondre

    Si tu ne l’as pas déjà lu, je te conseille vivement Mitsu, un jour parfait du même auteur, tu devrais aimer aussi, je pense !


    1. // Répondre

      c’est dommage car c’est un très bel album. une relecture peut-être ?


    1. // Répondre

      exactement. je pense lire les autres titres de Mélanie Rutten si je tombe dessus à la bib.


  2. // Répondre

    Ce livre était un énorme coup de coeur pour moi aussi… Très doux et poétique, et en même temps, très vrai…


    1. // Répondre

      exactement, il aborde un thème pourtant difficile et ceci avec tant de facilité et de douceur que ça en est impressionnant.


  3. // Répondre

    J’ai honte. Dire que je ne l’ai toujours pas découvert alors que c’est un incontournable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *