J’aime les sushis T.1 à 4 de Ayumi Komura

J'aime les sushis 01Repéré avec le rubrique Chez vous #05, ce manga me faisait de l’œil depuis un petit moment. Je remercie ma bibliothèque pour la découverte.

T.1 à 4
scénario et dessins d’Ayumi Komura
Delcourt, 2010/2011

 

Élève dans la section hôtelière de son lycée, Hanayu est dingue de sushis ! Depuis qu’elle y a goûté enfant, elle ne rêve plus que d’une chose : devenir Maître sushi, une spécialiste capable de découper le poisson comme personne ! Seul hic : elle est supposée reprendre l’entreprise familiale, une pâtisserie de renom… Poissons et entremets ne faisant
pas bon ménage, la jeune fille, volontaire et rusée, monte un ingénieux stratagème : épouser Hayato Hyûga, un élève de sa classe, et fils d’un Maître sushi ! Ce qu’elle ne sait pas, c’est que lui, rêve de devenir… Chef pâtissier ! [résumé manga-news]

 

Et voilà, une nouvelle addiction au pays des mangas.

J’aime les sushis est un sympathique shojo, plein d’humour (parfois de gags) qui décrit des personnages fous de cuisine. Une tendance à noter car de plus en plus de mangas abordent des questions culinaires, notamment le très réputé Les Gouttes de Dieu.

Bref, passons. Les deux lycéens présentés dans l’histoire ont des rêves et des réalités qui se confrontent. Ils descendent chacun d’une pratique culinaire; et en tant qu’ainé ou enfant unique ils se doivent de reprendre avec succès les affaires familiales (en tout cas selon la tradition japonaise). Le garçon, Hayato, veut devenir pâtissier mais est voué à être maître sushi, alors que la fille, Hanayu, veut en faire son métier, elle qui doit reprendre la pâtisserie familiale. S’ils avaient pu naître à la place de l’autre, tout aurai été parfait.

Société japonaise oblige, la seule solution envisagée par les adolescents est le mariage, ils commencent donc à sortir ensemble sans connaître les intentions réelles de l’autre. C’est au cours d’un rendez-vous amoureux que chacun va prendre conscience de la situation.

Je n’en dis pas plus car ce serait vous gâcher le plaisir. Sachez que le manga va beaucoup plus loin dans la description des liens familiaux et des traditions qui lient les adolescents à leurs obligations. L’intrigue amoureuse est plus complexe qu’il n’y paraît au premier abords, et c’est avec regret que j’ai appris que la série ne comptait que 8 tomes en tout. Il me reste encore la moitié à dévorer et j’ai hâte que ma bibliothèque les ai.

 

objectif novembreEncore des lectures qui entrent dans mon objectif de lecture de novembre chez Mia

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Catherinezael, manganews. com et planètebd

@ vous voulez vous faire une petite idée de ce livre, allez le feuilleter ici

@ le titre anglophone est : Mixed Vegetables 🙂

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 Bonus :

Hanayu pourrait porter ce tee-shirt…

j-aime-les-sushis---bonus.jpg

3 commentaires


  1. // Répondre

    ah ben tiens, c’est drôle, je viens de lire Le Gourmet solitaire dans le même genre d’idées. … que j’ai d’ailleurs adoré! Je retiens ce titre aussi, alors!


    1. // Répondre

      je ne connais pas le titre dont tu parles. je le note pour de futures lectures


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *