Blankets : un manteau de neige de Craig Thompson

scénario et dessins de Craig Thompson
Casterman – Ecritures, 2004

 

Récit autobiographique, Craig nous raconte sa vie, son enfance dans sa famille hyper-pratiquante, ses premiers émois amoureux, sa passion du dessin, ses doutes et ses espérances.

Eh bien je ne sais pas du tout quoi penser de cette bande dessinée.

Le dessin m’a plu. Les traits noir et blanc sont magnifiques créant une atmosphère bien particulière. Les images de neige sont tout simplement superbes ; et pourtant… pourtant je n’ai pas totalement adhéré. Peut-être le côté religion m’a-t-il un peu gêné car même si ce n’est pas le propos du livre il en est souvent question. Je suis peut-être aussi tout simplement trop inculte en la matière pour que tout prenne sens. Vraiment je ne sais pas quel avis donné, si ce n’est de le lire pour vous faire le vôtre.

Et une bd de plus pour le challenge de MrZombi : 22/30 (après rattrapage des calculs, j’en suis à 25/30)

 

Pour en savoir plus :

@ le site de Craig Thompson

@ une interview de l’auteur sur BDetente.com

@ les avis de Cachou, Sylvie, Mo, Fanyoun, Val, Noukette et Krinein

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

une couverture comme celle que Raina à faite pour Craig

© Atelier Idiartia

 

 

9 commentaires


  1. // Répondre

    je l’ai lu il y a longtemps ça m’avait bien plu..je me demande si j’en ai pas lu un autre de cet auteur dans lequel il raconte un séjour à Paris


    1. // Répondre

      je veux bien l’autre titre de l’auteur si tu t’en rappelle car j’aime beaucoup son style


  2. // Répondre

    Je l’ai lu d’une traite il y a quelques années. J’avais vraiment adoré.


  3. // Répondre

    Le côté religieux me dérange un peu, mais je pense que je tenterai quand même le coup pour voir ce que ça donne ^^


    1. // Répondre

      c’est en tout cas ce qui m’a le plus dérangé


  4. // Répondre

    Ah, content de voir quelqu’un partager mon sentiment. Moi aussi, cet excès de religion m’a empêché de rentrer dans l’album. C’est certes une belle chronique du coeur des USA, mais à un moment,
    j’ai été en overdose. Ca me fait mal de voir autant d’ignorance crasse. Le pasteur étant un summum du genre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *