Petites lectures #18

,

Me revoilà avec de courtes lectures s’adressant tant aux lecteurs débutants qu’à des plus confirmés.

Faites votre choix.

 

boite magique houdiniLa Boîte magique d’Houdini
texte et illustrations de Brian Selznick
Bayard jeunesse, 2016

 

Victor est un fervent admirateur du magicien Houdini. Aussi quand il le croise à la gare, ne peut-il s’empêcher de lui poser mille questions sur ses tours.

 

Un très court roman qui raconte avec rythme et engagement la passion d’un jeune garçon pour le célèbre magicien et sa désillusion face à la réalité de la vie. S’adressant à de jeunes lecteurs, Brian Selznick reprend les grands exploits d’Houdini et montre comment il passionna les gens, en particulier les enfants.

Le texte ressemble plutôt à une nouvelle, certes illustrée avec brio et mis en page de manière aérée, mais très court au final. On reste donc un peu sur sa faim au vu de l’épaisseur du roman malgré les divers cahiers documentaires qui viennent compléter agréablement l’ensemble.

rouge pierlootRouge
texte de Mathieu Pierloot
Thierry Magnier – petite poche, 2017

 

Seymour n’aime pas la viande crue comme le reste de la meute. Solitaire, il décide de s’en aller et s’installe dans une maison abandonnée au bord de l’océan. Puis arrive Rouge, une petite fille muette et mystérieuse…

 

Je ressors de cette lecture aussi subjuguée que désorientée. Mathieu Pierloot livre un texte fort où des solitudes se mêlent et s’attachent dans une maison abandonnée où les objets sont capables de communiquer. On ne sait pas vraiment qui sont les personnages principaux et l’on essaie tout au long de la lecture de trouver leur identité cachée. Est-ce le loup et le Petit Chaperon Rouge ? Oui, non.

Chaque lecteur y fera la lecture qu’il en veut mais j’ai trouvé dans ce court texte une poésie et une qualité narrative très rafraîchissante. C’est une lecture où le lecteur devient acteur tant il est amené à se poser des questions. Ici pas de lecture passive, vous en ressortirez forcément bouleversé d’une manière ou d’une autre.

Objectif lecture de l’été 2017

 

famille royale 1La Famille Royale T.1, Vacances en château pliable
texte de Christophe Mauri
illustrations d’Aurore Damant
Gallimard Jeunesse, 2016

 

Être reine ou roi, ce n’est pas facile tous les jours d’autant plus quand les habitants de la ville demandent réclamation pour la pluie incessante. Le père d’Alice et Louis-Junior aimerait bien se défaire de ses obligations et partir en vacances. Aussi quand la grand-mère en fait la proposition, il saute sur l’occasion puis dans leur voiture : en route pour la plage !

 

Christophe Mauri, surtout connu pour sa série Mathieu Hidalf, revient avec une série de premières lectures humoristiques. On y suit les aventures rocambolesques d’une famille royale complètement sortie de son contexte qui découvre le quotidien du peuple. Entre monter la tente, pêcher des crabes, manger des chips avec des couverts… ils vont en faire des expériences.

L’écriture est simple, fluide et facilement compréhensible des jeunes lecteurs. On retrouve aisément l’humour de l’auteur qui joue sur les décalages entre peuple et royauté et s’amuse à tourner en ridicule le roi un peu trop sûr de lui. Les illustrations de Damant rappellent les cartoons avec des corps très fins et des visages proéminents. Une belle trouvaille.

 

zinzinZinzin
texte de Sophie Bénastre
illustrations d’Anne Junker
oskar – ottokar, 2016

 

Ange adore son amoureuse Zoé pour son côté loufoque, zinzin, hors du commun. Mais l’arrivée de Rose va tout changer. Peu à peu toutes les filles commencent à ressembler à la nouvelle venue, même Zoé…

Sophie Bénastre propose une histoire autour du conformisme et de l’acceptation de soi. Ange, le narrateur, est afféré de perdre son amie et ne comprend pas la décision de celle-ci de s’habiller comme tout le monde. Il va donc tout faire, y compris inventer une potion magique, afin de retrouver sa belle. L’histoire est sympathique, un brin loufoque et permet d’aborder le thème de la différence, notamment à l’école, de jolie manière.

Après, j’ai trouvé un décalage entre l’intrigue et le packaging du livre. Les illustrations et la couverture, très sympathiques outre mesure, attireront des enfants plus jeunes que la cible de lecture. Car il faut être déjà bon lecteur pour ce roman. J’ai aimé les précédents romans de l’auteur mais celui-ci m’a moins convaincue. Peut-être parce qu’il exagère le propos afin de mettre en évidence ces thématiques…

Objectif lecture de mars 2017

.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

tous les endroits sont bons pour ouvrir un livre

Paris Plages (028)  by philippe leroyer via Flickr
Paris Plages (028)
by philippe leroyer
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *