Zélie et moi / Ma bande et moi

moi et ma bande zelie et moitexte de Thomas Scotto : Ma bande et moi
et Cathy Ytak : Zélie et moi
Le Rouergue – boomerang, 2017

 

D’un côté il y a Matéo qui rêve de faire partie de la bande de sa grande sœur, de partager cette communauté et cette sensation d’appartenance ; de l’autre il y a Yanis qui voudrait dépasser ses limites pour montrer à la fille de ses rêves qu’il existe ; et entre les deux il y a Zélie, sœur, amoureuse, aventureuse, insaisissable.

 

Nouvelle incursion dans cette collection de courts romans qui proposent deux texte recto-verso autour d’un thème, d’un personnage pivot. Comme à chaque fois, on peut commencer sa lecture par celui que l’on veut sans que cela ne perturbe en rien le déroulé de chaque histoire.

Ici, Thomas Scotto explore la thématique de l’amitié en se centrant sur le personnage de Matéo, un jeune garçon plein de volonté qui cherche l’acceptation de ses paires. A travers ses yeux on découvre Zélie, sa grande sœur, pilier central de la bande de copains. On sent l’admiration qu’il a pour elle tout comme le ressentiment quand celle-ci semble s’éloigner.

Cathy Ytak, elle, s’attache à nous faire découvrir les sentiments amoureux de Yanis pour Zélie, et qui voit cette bande non pas comme une opportunité mais comme une contrainte, un barrage à l’avancée de leur relation.

Les deux histoires montrent la sensibilité des sentiments, l’éphémère des relations humaines et finissent sur une note douce amère pour chaque protagoniste.

Seul reproche en ce qui me concerne, un peu court (mais c’est l’exercice de ce genre de roman), j’aurais aimé voir l’histoire se développer sur quelques pages de plus.

challenge ya 6

Challenge Young adult 6 chez Muti 29/80

Objectif lecture de mars 2017

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Orbe

@ le blog de Cathy Ythak

@ et celui de Thomas Scotto

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

le plongeon tant redouté…

A LIFOU by Sekundo via Flickr
A LIFOU
by Sekundo
via Flickr

Un commentaire


  1. // Répondre

    J’ai le même sentiment que toi à la lecture de cet ouvrage. Un peu court.
    Et pourtant j’aime les deux plumes qui y contribuent mais là, c’est un peu trop rapidement ficelé et je ne sais pas si j’en ai finalement gardé beaucoup de choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *