Ninn T.1 de Darlot et Pilet

ninn 1T.1, La Ligne noire
scénario de Jean-Michel Darlot
dessins de Johan Pilet
Kennes Éditions, 2015

 

Ninn est une passionnée du métro parisien et c’est bien normal sachant qu’elle y a été trouvée bébé par ses tontons adoptifs, ouvriers sur les lignes. Depuis, elle vit dans un ancien bâtiment de la RATP et n’a pas peur d’explorer les voies les moins utilisées.

 

J’ai découvert cette série en me rendant à la remise des prix du Grand Prix des Lecteurs du Journal de Mickey cet automne où elle a gagné le Prix BD décerné par un jury composé d’enfants uniquement.

Et je suis bien d’accord avec eux. Outre une couverture magnifique, j’ai adoré l’intrigue qui entraîne le lecteur dans les profondeurs du métro parisien, avec tous ses mystères et ses rumeurs qui prennent vie sous la plume de Darlot. Le scénario est bien ficelé. Il introduit les personnages principaux et secondaires, esquisse un fil rouge de questions et donne déjà suffisamment de réponses pour que le lecteur ne se sente pas frustré.

ninn 1 - extrait

Le trait incisif de Pilet donne à la bd une ambiance particulière, très rythmée et très brute, qui correspond bien à l’image des souterrains parisiens. Le travail sur les couleurs est également à souligner et forme une belle entité avec les images.

Une très belle découverte dont j’ai déjà envie de lire la suite.

bd_de_la_semaine_big_red.

Une participation à la BD de la semaine chez Stephie

qui entre dans mon objectif lecture de mars 2017

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Sophie, Orbe et Hilde

@ le site des éditions Kennes

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

que voyez-vous derrière la vitre de votre métro ?

metro paris by Alessandro via Flickr
metro paris
by Alessandro
via Flickr

10 commentaires


  1. // Répondre

    Je l’avais déjà noté il y a un moment (vue sur le site de Sophie !), mais je ne l’ai pas encore lue… Et elle me tente toujours !


    1. // Répondre

      espérons que tu le sois aussi scénaristiquement parlant


  2. // Répondre

    Je viens de le prendre à la bibliothèque, après repérage à Angoulême (mais il y avait trop de monde pour une dédicace 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *