La Flamme et l’Orage T.1 de Karim Friha

,

flamme et l'orage 1T.1, La Ville pétrifiée
scénario et dessins de Karim Friha
Gallimard, 2015

 

Léor vit dans une cité contrôlée par les soldats de la Flamme. Orphelin car ses parents ont été statufiés au nom de cette foi chaleureuse, il a trouvé refuge chez un ancien médecin, ami de la famille. Maintenant adolescent son chemin va croiser celui de Carmin, vagabonde au grand cœur qui recueille les enfants perdus et Estevan, jeune homme issu de la haute société qui en remet les fondements en cause… L’ordre établi pourrait alors avoir du soucis à se faire.

 

Difficile de vous donner un aperçu de cette superbe bd sans vous en dire trop. En tout cas, j’ai vraiment beaucoup aimé les aventures de Léor, Estevan et Carmin qui chacun à leur manière vont se poser des questions sur la société qui les entoure et essayer d’y répondre. Alors oui, les prénoms des héros sont à une lettre près des usuels mais ne vous arrêtez pas à ce petit détail rigolo qui finalement ramène un peu de légèreté dans une intrigue plutôt sombre.

L’univers développé par Karim Friha est un savant mélange de steampunk, de fantasy et de super-héros. Tout comme dans sa précédente série Le Réveil du Zelphire, il a su se réapproprier les codes du genre pour donner une dynamique particulière à son scénario.  Des questions de société telles que la foi, la rébellion et l’autorité sont au cœur du scénario mais n’empêchent aucunement à l’action de se faire la part belle de ce premier tome.

Gallimard
Gallimard

Quand aux illustrations, on reconnait sans soucis le trait de Karim Friha assez crayonné, anguleux et très inspiré des mangas japonais. Les couleurs sont toujours dans des tons assez sombres mais cela correspond parfaitement à l’univers créé.

Karim Friha est un auteur que j’affectionne particulièrement et cette nouvelle série ne m’a pas déçu. Au contraire, elle m’a montré la confirmation d’un talent.

 

bd_de_la_semaine_big_redUne chronique qui me permet de participer à la BD de la semaine chez Yaneck

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de Faelys

@ une interview de Karim Friha sur cet ouvrage

@ une chouette rencontre entre le bédéiste et une classe chez Lecture Jeunesse

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

un orage aux couleurs des flammes…

Orage by Christian Teillas via Flickr
Orage
by Christian Teillas
via Flickr

14 commentaires


  1. // Répondre

    oui, un auteur à suivre! comme pour « Le réveil », cette BD a beaucoup de succès auprès des zélèves!


    1. // Répondre

      Les ados sont très preneurs de ce genre de bd en effet


    1. // Répondre

      Il gagne pourtant à être connu avec son côté sombre et ses personnages atypiques


  2. // Répondre

    Ce n’est pas trop mon univers non plus, mais les thématiques évoquées dans ton billet m’invite quand même à la découverte.


  3. // Répondre

    Je n’avais pas été convaincu par « Le réveil du Zelphyre », du coup j’hésite…


    1. // Répondre

      Si tu n’étais pas convaincu par sa série précédente, j’ai peur que celle-ci ne te parle pas non plus.
      Dommage


  4. // Répondre

    En pleine immersion dans la fantasy, je pense que cet album pourrait me plaire (voire plaire à mes zélèves ! 😉 )


  5. // Répondre

    C’est vrai que ça fait un peu manga… mais je suis curieuse, les thèmes me tentent.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *