Comme des trains dans la nuit d’Anne Percin

comme des trains
4 nouvelles
aussi diverses que la vie :

Comme des trains dans la nuit où l’amitié entre deux garçons autour d’une allumette et d’un bidon d’essence.

Loin des hommes : une première nuit inédite pour deux amis d’enfance loin de la réalité

Nirvana où quand Kurt Cobain donne un sens à votre vie

La Forge : deux cousins qui fuient la réalité cruelle de l’existence

 

Sur le coup j’ai eu du mal à voir ce qui pouvait bien regrouper ces nouvelles, à part leur auteur bien sûr. Et puis avec le recul, en rédigeant cet article je me rends compte que c’est évident :
deux êtres qui deviennent adulte, parfois tendrement, facilement, parfois avec dureté et tragédie.

L’écriture d’Anne Percin est tranchante, elle ne cache rien, découvre des émotions, des sentiments enfouis en chacun de nous. Elle ne choisit pas la facilité, utilise plusieurs styles, plusieurs
tons pour s’adresser au lecteur, l’interpeler et essayer de lui faire comprendre le sens de sa vie.
objectif lecture

Un joli recueil avec une petite préférence pour la nouvelle Nirvana.

 

Voilà mon premier livre pour le défi de Mia du mois de septembre :1/16 😉 

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Hélène, Fantasia, Cathe et Clara

@ le blog d’Anne Percin et sa page facebook 

@ une interview de l’auteur sur le site de Citrouille 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

Bonus :

un train dans la nuit

(photo de Stéphane Kindler)

comme des trains - bonus

by

3 commentaires


  1. // Répondre

    Je ne connaissais pas. Je note le thème mais je ne sais pas encore! j’attends

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *