Des poissons dans la tête de Louis Sachar

texte de Louis Sachar
Bayard jeunesse – Estampille, 2008

 

Angéline Persopolis est un génie. Elle a trois classes d’avance et connaît toutes les réponses aux questions que vous vous posez. Depuis le décès de sa mère, elle vit seule avec son père, dont le métier d’éboueur la passionne. En classe, Angéline est seule, incomprise de ses camarades comme de sa maîtresse, jusqu’au jour où elle fait la connaissance de Barry Boone, un élève à l’humour décalé, et de son enseignante, Mister Bone (en réalité Miss Terbone !)

Attirée par la couverture signée Adolie Day ainsi que par le nom de l’auteur, je suis déçue de ma lecture. J’ai passée mon temps à me demander quand le récit allait enfin commencer. Les personnages sont sympathiques, tout particulièrement Baboone (Barry Boone), mais je m’attendais à un peu plus d’action. J’ai attendu de voir Angelini se faire des amis, se réconcilier avec son père… mais pour aller où ? Les 20 dernières pages sont prenantes, la situation de débloque, le rythme s’accélère, il était temps !

Ce roman est trop lent au démarrage pour avoir réellement retenu mon attention. Dommage !


Pour en savoir plus :

@ l’avis de Marie, de Choisir un livre, de la Soupe de l’espace et Lael qui ont aimé

@ l’avis de Tiphanya, à qui comme moi il a manqué quelque chose

@ allez découvrir la géniale Adolie Day et son super site internet !

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

un aquarium comme en rêve Angelini

Wallpaper aquarium

4 commentaires


  1. // Répondre

    Oui c’est bien dommage, d’autant plus que j’avais envie de le lire depuis longtemps. ton avis me refroidit un peu.


    1. // Répondre

      si tu lis les avis que j’ai mis plus bas, tu auras une vision d’ensemble. Nous ne sommes pas tous sensible aux mêmes choses.


  2. // Répondre

    Oh moi j’avais été très touchée par cette lecture et surtout par la relation père-fille.


    1. // Répondre

      il est vrai que cet aspect du livre est sympathique, mais pour moi ça n’a pas résolu les problèmes de longueur… enfin heureusement que nous ne sommes pas unanimes… on s’embêterait à la fin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *