Le Sourire étrange de l’homme poisson d’Avery

,

texte de Tom Avery
Seuil jeunesse, 2018

 

Ned et Jamie sont jumeaux. Ils ne vont plus à l’école depuis que la mucoviscidose de Ned a pris de l’ampleur. Bercés par les récits de leur grand-père sur les légendes marines, ils ne s’étonnent pas plus que ça en trouvant, après une rude tempête, une étrange créature sur le bord de la plage. Et si c’était la réponse à toutes leurs questions ? tous leurs espoirs ?

 

Dès les premières pages, on comprend que la mer jouera un rôle crucial dans ce roman qui commence par une tempête. La famille des jumeaux habite un petit village côtier où tout le monde se connait. Raconté du point de vue de Jamie, on regarde avec circonscription l’arrivée de cet homme-poisson, tel les sirènes mythologiques. Car derrière cet aspect fantastique se cache la réalité dramatique de la maladie. Le jeune Ned est très malade et la vie de la famille est désormais calquée sur son rythme entre fatigue, force de caractère et bilan médical.

L’auteur a réussi à retranscrire avec justesse les sentiments de Jamie, son affection pour son frère, sa jalousie pour cette créature qui l’éloigne de lui… Ce qui devait être un secret entre ces frangins devient petit à petit un fardeau à chaque fois que Ned entreprend une aventure près du rivage. La relation entre les deux frères est mise à mal, chacun essayant de trouver sa place et son équilibre dans une fin déjà écrite. La mucoviscidose est mortelle et la fin de ce roman ne berce pas dans la facilité. Les plus jeunes lecteurs choisiront peut-être d’y lire la version optimiste et fantasmagorique mais les plus âgés sauront sans aucun doute lire entre les lignes.

Je suis rentrée par la petite porte dans ce récit pour le moins intriguant qui navigue entre drame réaliste et légende fantastique mais je le recommande vivement pour son originalité et sa justesse de ton.

Challenge Young adult 7 chez Muti 44/50

Objectif lecture de mai 2018

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Clarabel et Ricochet

@ le site internet de Tom Avery

@ les premières pages à feuilleter chez le Seuil jeunesse

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

on trouve de tout sur les bords de mer…

Chroniques cubaines 1
by chris couderc
via Flickr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *