La Bib à trésor #01 – Le Chagrin du roi mort

J’ouvre une nouvelle série de billets avec ce beau roman (qui date déjà un peu) mais dont il serait dommage de ne pas parler du tout.

 

 

Le Chagrin du Roi mort
texte de Jean-Claude Mourlevat
Gallimard jeunesse, 2009

 

Sur Petite Terre, Aleks et Brisco ont toujours été élevés comme des jumeaux. Ce qu’ils ignorent c’est que Brisco est en réalité le fils du Roi « mort » jusqu’au jour où il se fait enlever lors d’une visite à la bibliothèque royale. La séparation est très dure pour les deux frères, que va-t-il advenir de chacun d’eux ?
C’est finalement bien des années plus tard, au cours d’une guerre entre Grande Terre et le Continent qu’ils se retrouveront : Brisco devenu lieutenant prononce la sentence de mort contre son frère déserteur.

 

On retrouve dans ce gros roman toute la sensibilité de la plume de Jean-Claude Mourlevat. Il serait trop long d’en raconter les multiples intrigues : l’histoire d’amour d’Aleks et d’une ennemie, la vie de Brisco élevé par celui qui a fait assassiner ses parents, la guerre, leurs combats pour se construire, et surtout pour vivre du mieux qu’ils le peuvent avec leur passé. Mais on relèvera le soin particulier apporté aux personnages auxquelles on s’attache avec facilité.

J’ai gardé un très fort sentiment après ma lecture du Combat d’hiver et même si je n’ai pas eu de coup de cœur pour celui-ci, j’ai beaucoup aimé cette ambiance de neige, de glace et d’espérance…

Challenge Young adult 7 chez Muti 18/40

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Sophie, Lecture Jeunesse, la Soupe de l’espace, Télérama et Ricochet

@ le site internet de Jean-Claude Mourlevat

@ une interview sur le roman

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

cette photo m’a vraiment rappelé l’ambiance du roman

Flocon de neige
by seblinux78
via Flickr

2 commentaires


  1. // Répondre

    Mourlevat, c’est une valeur sûre ! On est rarement déçu, et j’ai toujours beaucoup aimé partager mes impressions avec ma fille sur nos lectures communes.

Répondre à Liliba Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *