Têtes de lard !

,

Toujours ce petit format carré très agréable entre les mains des petits et surtout une inventivité et une liberté de création hors norme ;
la collection Tête de lard de Thierry Magnier est vraiment à part dans le paysage éditorial français.

Voici quelques titres qui ont retenus mon attention dernièrement.

.

crocsCrocs
texte et illustrations de Terkel Risjbjerg
Thierry Magnier – tête de lard, 2014

 

C’est l’histoire d’une petite souris poursuivie par un crocodile qui s’invente une généalogie à faire peur et surtout à dormir debout ou à s’endormir tout court.

Il y a dans ce tête de lard peu de texte et peu d’élément graphiques : chasseur et proie seuls éléments colorés sur un fond entièrement blanc. Les images ont l’air d’avoir été réalisée en gravure et peinture mais je ne m’y mettrais pas ma main à couper (surtout pas avec ces crocs qui apparaissent un peu partout dans le livre). En tout cas le résultat final est captivant et accentue le rythme de l’histoire.

Les enfants se retrouvent face à un conte intemporel à la chute très rigolote. On y on reconnaît bien des enfants, incapables de se taire et surtout aimant être écoutés même si ce n’est pas pour leur bien. En tout cas, mes petits bouts adorent ce tête de lard !

crocs - photo

 

10 hiboux10 hiboux
texte et illustrations de Stéphanie Le Begge
Thierry Magnier – tête de lard, 2013

« 1 hibou roux
2 hiboux à poux
3 hiboux du houx
4 hibous à tatoos… »

 

Avec ce qui ressemble à des tampons encrés, Stéphanie Le Begge joue sur l’image des hiboux : oiseau diurne ici toujours en noir avec un point de couleur différent à chaque page. Malicieux album à compter, 10 hiboux est un petit album cartonné qui m’a conquise avec son humour décalé, ses jeux de langues (avec toutes les rimes en -ou) et surtout son graphisme impeccable.

10 hiboux - extrait

agent xyzAgent XYZ
texte et illustrations de Frédéric Bélonie
Thierry Magnier – tête de lard, 2014

 

Une histoire très simple pour cet album avec un agent secret trublion qui faute d’avoir oublié sa valise, va aller piocher dans les affaires des passagers de son avion. J’ai trouvé l’ensemble bien plus accessible que peuvent l’être certain album de la collection. Il peut donc être raconté dès 1 ou 2 ans sans soucis.

Les illustrations jouent sur les contrastes et les figurations très représentatives rendant l’ensemble lisible sans le texte. Une lecture amusante sans être franchement surprenante.

agent xyz - extrait

.

leon letronLéon l’étron : un livre très marron en cacamaïeu
texte et illustrations de Patrice Killofer
Thierry Magnier – tête de lard (grand format), 2016

 

Réédité en grand format (toujours cartonné) au vu de son succès, cet album scatologique raconte l’histoire d’un caca qui cherche un ami mais qui ne peut en trouver à cause de l’odeur qu’il dégage. Avec des illustrations dans les camaïeux de marron, comme le mentionne, le titre, un trait simple très cartoons et surtout un texte désopilant tout en rimes, on comprend facilement qu’il fasse rire petits et grands.

Je suis plutôt bon public pour ce type d’ouvrages mais j’avoue que celui-ci tire son épingle du jeu en proposant une situation dramatique (un sujet esseulé, triste et dépressif) qui tourne en farce de part la tête du héros. Après avoir finie cette lecture, vous ne verrez plus les toilettes de la même façon.

.leon letron - extrait

chez vouschallenge je lis aussi des albums 2017

Challenge Chez vous sur ce blog

Challenge Je lis aussi des albums 2017 chez Hérisson 33 à 36/100

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de Clarabel sur Crocs

@ les  avis de Drawoua et Marje sur 10 hiboux

@ l’avis de Ricochet sur Léon l’étron

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

quelle tête aimeriez vous faire ?

tête by Luciano Paiva via Flickr
tête
by Luciano Paiva
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *