Clarinha de Bloch et Fronty

,

clarinhaClarinha : un conte des Açores
texte de Muriel Bloch
illustrations d’Aurélie Fronty
Didier Jeunesse – Contes du monde, 2017

 

Clarinha de l’île de Florès est promise depuis sa naissance à Martim de l’île de Terceira. Un jour, un immense oiseau, enlève Clarinha à sa famille et la dépose incognito sur l’île de de son promis. Elle va y subir une série d’épreuves.

 

On retrouve dans ce grand album tous les talents de conteuse de Muriel Bloch. Cette version, inspirée des voyages des marins portugais autour des îles des Açores, reprend les codes fondamentaux des contes traditionnels avec deux âmes sœurs séparées par des obstacles tant physiques (les flots) que symboliques (l’oiseau de mauvaise augure).

La destinée de Clarinha et Martim va en effet être tourmentée par l’apparition de cette figure presque divine, en l’autour, oiseau de proie rusé et voleur. On suit alors avec intérêt et anxiété les mésaventures et les épreuves qui s’imposent à la gentille Clarinha. Loin d’être une faible femme, Clarinha surpasse ces évènements, en fait son parcours de vie de telle manière qu’elle apparaît comme une force de la nature.

clarinha - extrait

Pour les illustrations, on retrouve les motifs floraux, les personnages fins et la douce palette de couleurs d’Aurélia Fronty déjà aperçu dans Le Roi de la montagne en hiver. Son oiseau fait vraiment figure de divinité avec un petit côté égyptien pour la tête. Une proposition qui illumine le texte, le berce d’inspirations orientales et le porte dans une autre dimension.

Un conte à faire découvrir dès 5 ans.

challenge je lis aussi des albums 2017

Challenge Je lis aussi des albums 2017 chez Hérisson 29/100

objectif lecture de février 2017

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de Vivrelivre

@ le site internet de Muriel Bloch

@ et celui d’Aurélia Fronty

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

après cette lecture, on repense aux oiseaux autrement…

Oiseau à Strasbourg by Sylvain D via Flickr
Oiseau à Strasbourg
by Sylvain D
via Flickr

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *