Petites lectures #16

,

J’ai reçu dernièrement tout plein de jolies petites lectures.

Voici celles qui ont retenu mon attention.

 

alex-au-pays-des-livresAlex au pays des livres
ou l’étrange aventure du garçon qui n’aimait pas les livres
texte de Christine Beigel
illustrations de Marine Blandin
Oskar jeunesse – Ottokar, 2016

 

Alex déteste aller à la bibliothèque. Lui qui n’aime pas lire voit cette sortie comme une punition. Aussi quand il peut bifurquer dans la bibliothèque pour rester tranquille, il se met en retrais. Jusqu’au moment où une voix venue de nul part l’interpelle.

 

Une histoire de livres et de bibliothèques, c’était forcément une lecture pour moi. 😉 Le constat de départ est intéressant puisque le héros de ce court roman n’aime pas lire et que la bibliothèque n’a pour lui aucun intérêt. Pourtant elle va lui réserver une sacrée aventure dont je ne vous révèlerai pas tous les aboutissants pour ne pas gâcher une future lecture. Sachez seulement qu’Alex va bien malgré lui devoir donner de la voix et trouver la sienne grâce à un conte russe.

Les chapitres sont courts. Des illustrations viennent égrener les paragraphes et apportent un côté ludique à la lecture tout en l’aérant. La fin est un brin optimiste face à ce héros non-lecteur mais pourquoi pas…

 

fourmidableFourmidable
texte de Jo Hoestlandt
Thierry Magnier – Petite poche, 2016

 

La fourmi 68 suit les ordres et les règles de la ruche mais sa rencontre avec un puceron boudeur va faire changer ses perspectives.

 

La collection Petite Poche regorge de textes de qualité et celui-ci ne vient pas y déroger. Jo Hoestlandt propose une fable animalière qui, à la manière de La Fontaine, met en lumière les dangers d’un régime autoritaire et du conformisme à l’extrême. Le roman pousse à la réflexion sur des questions telle que la liberté et le libre-arbitre sans en avoir l’air.  Le tout avec une jolie histoire d’amitié entre la fourmi 68 et le puceron pour apporter une note de joie.

Une fourmidable expérience de lecture !

 

max-et-rachidMax et Rachid
texte d’Anne Loyer
illustrations de Morgane David
Kilowatt – les kapoches, 2016

 

Le temps des grandes vacances, la mère de Max a décidé de devenir famille d’accueil pour les enfants qui n’ont pas la chance de partir. Lorsque Rachid arrive, le contact est électrique. Les deux garçons ne s’entendent pas.

 

Je découvre avec ce court roman la collection kapoches qui propose des textes pour des jeunes lecteurs ayant déjà une bonne maîtrise de la lecture. Le livre ne fait que 40 pages mais elles sont fournies et aérées seulement de quelques illustrations pleine page (dont je n’ai pas particulièrement apprécié le style). Anne Loyer signe une histoire pour jeunes lecteurs sur la différence et les préjugés.

L’histoire se centre sur la relation conflictuelle entre les deux garçons, celui qui voit son environnement habituel perturbé par un intrus, et celui qui doit faire face à la découverte d’un nouveau monde loin de sa zone de confort. Dans une premier temps Max comme Rachid se focalise sur les différences culturelles entre la campagne et la ville plutôt que sur ce qui pourrait les réunir. Mais comme souvent dans ce type d’histoire, tout est bien qui finit bien sur une belle touche optimiste.

 

tout-pour-le-violonTout pour le violon
texte de Gilles Abier
Thierry Magnier – Petite Poche, 2016

 

 

Depuis que son petit frère s’est mis au violon et que les professeurs lui ont prédis un avenir brillant dans la musique, Cerise se sent laissée pour compte…

 

J’aime beaucoup la plume de Gilles Abier et j’ai pris beaucoup de plaisir à le retrouver dans ce court récit. On y découvre une famille dont la routine a été perturbée par la révélation d’un don pour le violon du benjamin. La jalousie a bien sûr sa place au sein de l’histoire et la narratrice s’en rend compte d’elle-même. Mais l’on s’aperçoit bien vite que le problème ne se situe pas uniquement là. La situation s’accentue pour arriver à son paroxysme et proposer une chute à laquelle on était loin de s’attendre.

Je pense que ce court texte parlera à bien des enfants qu’ils soient les aînés ou pas car on a tous besoin de trouver sa place au sein de sa famille. A découvrir dès 7/8 ans.

 

Des livres qui comptent pour l’objectif lecture d’août (les petites poches), de septembre (Alex) et de novembre (Max et Rachid)

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Lael et lirado sur Alex au pays des livres

@ l’avis de Ricochet sur Fourmidable

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

lire en toutes circonstances…

child reading behind gauze curtain by Lynn Friedman via Flickr
child reading behind gauze curtain
by Lynn Friedman
via Flickr

 

2 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *