Père Noël, si tu m’entends

Très Cher Père Noël,
Très Chère Mère Noël,
(et vos lutins avec)

Cela fait bien longtemps que vous êtes devenus pour moi des personnages de papier glacé,
des héros d’un temps passé qui surgissent quand viennent le froid et le blanc manteau hivernal.

Cela fait bien plus longtemps encore que je ne vous ai envoyé de lettre
(avec les délais de frais postaux j’avais peur qu’elles ne se perdent).

Si je m’adresse à vous aujourd’hui, avec toute la sincérité qui me caractérise, c’est dans l’espoir que vous trouviez une solution à mon problème :

la réalité me rattrape même dans le monde virtuel.

Je n’ai plus le temps de lire, ni de chroniquer, et encore moins de mettre à jour cet espace de partage, de répondre aux commentaires, de bloguer quoi !

Si vous saviez comme cela me peine.

Vous serait-il possible alors de m’accorder pour ce noël qui vient :

– un peu de temps,
– un soupçon d’inspiration,
– une rasade de courage
– et une grande goulée de repos.

Bien à vous,

Bouma

PS. En attendant votre cadeau, je mets ce blog en hibernation jusqu’à la nouvelle année…

Papa Noël by Gemma Bou via Flickr
Papa Noël
by Gemma Bou
via Flickr

5 commentaires


  1. // Répondre

    Prends tout le repos dont tu as besoin et laisse revenir l’envie, c’est la meilleure chose à faire.
    Bonnes fêtes, je t’embrasse.


  2. // Répondre

    Ne t’en fais pas. Il ne va pas t’oublier ce sacré Père Noël car, j’en suis sûre, tu as été bien sage cette année.
    Quand tu auras déballé tous ces beaux cadeaux (temps, inspiration, courage et repos), reviens-nous en pleine forme !
    Bises.

Répondre à jerome Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.