La Fille verte de Vincent Cuvellier

, ,
texte de Vincent Cuvellier
illustrations de Camilla Engman
Gallimard Jeunesse – Giboulées, 2012

 

« Une fleur ! J’ai fait une fleur ! Ma première ! Une petite, toute petite, toute blanche, au creux de ma main. C’était d’abord un bouton, comme un bouton de rose, puis une fleur, une vraie, avec des pétales, un pistil et tout et tout.

C’est bizarre… je ne savais pas que je pouvais faire une fleur. Une jeune fille, ça ne fait pas de fleurs. »

 

J’ai préféré vous mettre l’extrait cité en 4ème de couverture plutôt qu’un résumé de mon cru car je ne sais pas réellement comment décrire cette lecture. Ma première lecture m’a laissé abasourdie. J’étais complètement dans le flou tant sur le propos que sur la cible de cette histoire.

Vincent Cuvellier livre un texte imagé où l’on voit réellement la jeune fille se transformer en arbre, aimer la nature à tel point qu’elle en devient partie intégrante. Le texte est écrit à la première personne et nous livre surtout des sensations, des sons et des odeurs. Je n’ai pas réellement compris où voulait en venir l’auteur. Le résumé qualifie le livre de « fable poétique qui parle de la métamorphose de l’enfance à l’adolescence ». Ma seconde lecture (avec cette qualification en tête) fut donc plus fructueuse même si nombre de questions reste en suspend.

© boumabib.fr

Les illustrations de Camilla Engman s’accorde parfaitement à la thématique du texte. La nature, la poésie et le mystère sont présents. Les images mettent en scène différents points de vue, tantôt ce sont les pieds de la jeune fille ou ses mains, puis le visage. En tout cas l’imagination de l’illustratrice s’accorde à celle de l’auteur.

Ce livre se présente comme un album mais est divisé en courts chapitres numérotés. C’est un bel objet, le papier est de qualité, on sent le travail de l’éditeur autour de ce livre. Pourtant je n’ai pas su entré dans l’univers de l’auteur et je ne saurais à quels enfants le conseiller. Il y a un décalage qui me trouble entre le fond et la forme…

 

Ce livre compte dans le STAR 5 de Liyah

et dans le défi lecture de novembre.

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Sophie, Pépita, Drawoua

@ un billet de Vincent Cuvellier expliquant la genèse de ce livre, à lire absolument !

@ le site internet de Camilla Engman

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

parfois, j’ai un peu l’impression de pousser comme ça…

© L’Internaute Magazine / Cécile Debise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *