L’Echange de Brenna Yovanoff

texte de Brenna Yovanoff
Michel Lafon Jeunesse, 2012

 

Mackie Doyle sait depuis qu’il est bébé qu’il n’est pas comme les autres. Les créatures cachées dans les entrailles de Gentry l’ont placé dans un berceau en replacement d’un autre. La paix et la prospérité sont à ce prix à Gentry. 15 ans ont passé, une nouvelle petite fille a été enlevée…

 

L’univers décrit par Brenna Yovanoff est très sombre et chaotique. On y suit le personnage de Mackie, sensible à l’odeur du sang et aux regards des créatures. L’adolescent connait depuis longtemps la vérité sur sa naissance mais cache sa nature à son entourage. Le doute plane toujours autour de son être. Est-il un monstre ou est-il un humain ? Quelle est la part de son être qui prendra le dessus ? L’inné ou l’acquis ? Tout le roman tourne autour de cette quête identitaire du jeune homme. Il oscille entre sa famille, surtout sa sœur qui le surprotège, et une communauté qu’il ne connaît pas mais où il devine sa place.

L’atmosphère est palpable, cauchemardesque et extrêmement bien décrite. Cependant, l’ensemble manque de fluidité. Le grand nombre de personnages secondaires, les allers-retours dans la ville, l’indécision chronique de Mackie… tout cela a contribué à me faire perdre le fil de l’intrigue. La couverture est sublime, le résumé m’a donné très envie de le lire, un tome unique, pas de sagas… un ensemble prometteur. Honnêtement j’en attendais mieux, peut-être un peu trop…

Un roman qu’il vous faudra lire à la veille de Halloween pour vous faire quelques frissons.

 

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour la lecture.

 

Ce roman est le premier chroniqué pour le Challenge 1% rentrée littéraire 2012 chez Hérisson.

et dans le défi lecture de septembre

.

Pour en savoir plus :

@ les avis de Nanimé, Lilie et Fangtasia

@ le site internet de Brenna Yovanoff qui se présente comme une auteure young adult !?

@ Lire en série, le site de Michel Lafon pour la jeunesse (très bien fait)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

 on imagine très bien Mackie dans ce berceau ottoman

© couleurs d’istanbul

8 commentaires


  1. // Répondre

    Pfff, j’en suis à la moitié, et je cale, j’ai l’impression qu’il ne se passe rien [spoiler : il vient d’embrasser Alice]. J’espérais que tu me motiverais pour finir.
    Mais pourtant, elle est tellement belle cette couverture !


    1. // Répondre

      exactement, la couverture est sublime.
      j’attends de voir ton avis complet pour voir si on se rejoint.



  2. // Répondre

    bon bah d’accord !
    je me fie à ton opinion…pourtant la couv’ me tentait bien, quel dommage !
    J’attends ton prochain coup de coeur !!

    (L:37/J:45)


    1. // Répondre

      et elle va très bien avec l’ambiance du roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *