Devenir Bibliothécaire…


A la demande de Thalie et de son Parfums des livres,


je vous livre ici un aperçu du métier de bibliothécaire au sens large (de la fonction).


Voici ma vision de mon métier.


Je suis bibliothécaire jeunesse. Pour moi, c’est une vocation, et travailler avec les enfants est un plaisir. J’en apprends un peu plus chaque jour et ce que je vous livre ici n’est qu’une petite partie de la face cachée de l’iceberg (je vous mets quelques liens en fin d’article si vous voulez approfondir mes recherches).



Il m’a été très difficile de faire cette fiche plutôt technique concernant mon métier. D’abord parce qu’être bibliothécaire ce n’est pas faire 1 métier mais au moins 20 (conteur, comptable, femme de ménage, aide à la personne, manager, médiateur, magasinier…). Ensuite et surtout parce que notre métier peut être très différent en fonction du lieu où l’on exerce (prison, hôpitaux, bibliothèques de quartier… en réseau, une grosse médiathèque, ou une petit bibliothèque intercommunale avec une équipe de bénévoles…).

 

1. Être bibliothécaire, c‘est appartenir à la fonction publique :
– soit d’Etat, pour travailler dans les Bibliothèques Universitaires, d’IUFM ou à la Bibliothèque Nationale de France
– soit territoriale, pour les Bibliothèques Municipales, Départementales et autres…
Il existe quelques cas de bibliothèques de Comité d’Entreprise (où le personnel fait alors partie du privé) mais elles sont de plus en plus rares au vu du contexte économique.

2. Pour entrer dans la fonction publique : les concours 🙁
Les métiers de la fonction publique sont accessibles sur concours principalement (hormis commencer tout en bas de l’échelle au SMIC comme moi 😉 A défaut, beaucoup de postes sont occupés par des contractuels (CDD de droit privé).
Aujourd’hui il y a un fort décalage entre la réalité et la théorie à ce niveau (surtout pour les catégories B et C). Beaucoup de contractuels ou de personnes titulaires essayent de passer des concours sans les avoir alors qu’ils travaillent déjà dans la profession ; d’un autre côté, des lauréats de concours ne trouvent pas d’emploi car ils n’ont pas assez d’expérience par rapport aux autres. Heureusement une réforme des épreuves de concours est en train de se mettre en place pour changer la donne.

3. Les études qui servent :
– DUT Information-Communication, option Métiers du Livre (réalisable en une année, dite année spéciale, pour les personnes ayant déjà un Bac+2) : un vrai sésame pour trouver un premier emploi.
– Licence professionnelle Métiers de l’édition
– si vous trouvez un emploi, vous pouvez bénéficier d’une formation à l’ABF (Association des Bibliothécaires de France)
– enfin pour les lauréats de concours de catégorie A, direction l’ENSSIB (Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques)
– il est possible de travailler en bibliothèque avec un diplôme plus général (Licence, Master délivré à la Fac) mais les places sont chères car les titulaires d’un DUT Métiers du Livre sont déjà formés aux notions bibliothéconomiques.

4. Être bibliothécaire (au sens large), c’est :
– du service public (en relation directe avec les usagers, beaucoup de renseignements)
– de l’accueil de groupes (scolaires, extra-scolaires, adultes…)
– de la manutention (avec le prêt et le retour, et surtout avec le rangement)
– de la sélection et de la veille documentaire (pour trouver les documents à acheter)
– du catalogage et de l’indexation (du jargon de bibliothécaire pour savoir retrouver un livre, en gros réaliser sa fiche d’identité via l’ordinateur)
– de l’équipement (protection et réparation)
– de la valorisation (faire des sélections thématiques, suivre l’actualité, partager ses coups de coeur, donner envie d’emprunter)
– du management (si vous avez des fonctions d’encadrement)
… et encore beaucoup d’autres choses que j’oublie sûrement notamment la LECTURE (sur votre temps perso bien sûr).
En tout cas, cela demande une bonne condition physique (parce que les livres sont LOURDS) et un bon relationnel (il n’est pas toujours facile d’être face à une personne qui pense que vous la servez parce qu’elle vous paie avec ses impôts, ce qui n’est pas vrai soit dit en passant).

L’exercice n’était pas facile mais j’espère avoir répondu correctement à la demande de Thalie. Si jamais des questions subsistaient… voici quelques pistes à fouiller

– CNL (Centre National du Livre) – Formation aux métiers du livre
CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale)
ENSSIB
– ABF
– le très bon article de Desperate Librarian Housewife sur la lettre de motivation pour les nuls
– et puis visionner aussi la vidéo Bref, je suis bibliothécaire.

 

 

bibliothecaire-jeunesse-bibliopathe.png
© bibliopathe

(que je remercie pour le prêt de cette illustration)

8 commentaires


  1. // Répondre

    Ah mince du coup ça fait un peu double emploi mon mail 😉 Mais je suis d’accord avec toi, un métier qui cache en fait une panoplie de métiers!


    1. // Répondre

      oui. j’allais justement te répondre.
      toutefois je veux bien répondre quand même au questionnaire. je te renvoies ça par mail.


  2. // Répondre

    Bonjour,

    Pourriez vous m’envoyer l’article dont vpus parler svp.
    Merci d’avance


    1. // Répondre

      il suffit de cliquer sur le lien en début d’article.
      bonne fin de journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *