Le Miraculeux voyage d’Edouard Tulane de Kate DiCamillo

edouard tulane 1

texte de Kate DiCamillo
illustrations de Bagram Ibatoulline
Tourbillon – Histoires Universelles, 2007
 

Le récent billet de Lili Oregane [ici] m’a rappelé combien j’avais pu aimé lire le roman de Kate Di Camillo Le Miraculeux voyage d’Edouard Tulane. Je ne saurais pas exactement décrire ce que j’ai ressenti sur le moment mais c’était un instant magique, comme arrêté dans le temps. Je me souviens que mon petit bout
n’avait que quelques semaines et que j’ai lu
(dévoré serait plus exacte) ce roman en un après-midi. Mais pour ceux qui n’auraient pas encore eu vent de ce merveilleux voyage, laissez moi vous le résumer.

edouard-tulane-2
© Tourbillon

Voici donc l’histoire d’Edouard Tulane, un lapin de porcelaine, raffiné, égocentrique et imbu de lui-même vivant chez une petite fille. Celle-ci adore son jouet et en prend grand soin, lui parlant et le traitant comme un être humain. Mais Edouard reste complètement insensible aux attentions de la petite fille. Un jour, la famille de sa propriétaire décide de partir sur un paquebot et Edouard fait bien sûr partie du voyage, jusqu’au moment où il tombera malencontreusement au fond de l’océan. Edouard sera alors repêcher puis reperdu… il passera de maître en maître, et peu à peu découvrira l’amour : ses bienfaits mais aussi ses douleurs.

Ce récit est émouvant, bouleversant à souhait (surtout la dernière partie avec les deux frère et sœur dans la misère). Edouard mène finalement un voyage initiatique même s’il ne s’en rend pas compte. Ses différents propriétaires vont lui apprendre ce qu’est l’amour et alors seulement la finalité du voyage vous apparaîtra. Les illustrations de Bagram Ibatoulline sont merveilleuses. De pleine page et sur un papier de qualité, elles mettent en scène le récit et donnent à Edouard la classe et le prestige qu’il croit avoir.
Ce livre est facile à lire, pas très long et illustré et façon magistrale. Il peut être mis (j’ajouterai même qu’il doit être mis) entre les mains des enfants dès 8 ans.

Pour en savoir plus :

@ le site des éditions Tourbillon qui nous présente le livre

@ l’avis de Pages à pages (avec des citations), Lael et Livres au trésor

@ le choix des bibliothécaires en parle aussi

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

un autre genre de lapin en voyage (lapin crétin ndr)

edouard tulane - bonus
© Christophe Detcheverry

 

 

6 commentaires


  1. // Répondre

    Ma fille a tout simplement ADORE ce livre !!! Mais vraiment, « adoré » ! C’est incroyable ! Elle a même pleuré à un moment, et aussi à la fin (parce que c’était fini) et il a fallu recommencer
    depuis le début !
    C’est très, très rare !


    1. // Répondre

      et même une adulte comme moi est capable de pleurer devant…


  2. // Répondre

    Ouuuuuh vite je note !!!! Mes enfants sont encore trop petits, mais je sens que je vais aimer….
    (Héhéhéhé le lapin crétin :-)) !)


  3. // Répondre

    Moi j’ai aimé!Il est bien et triste a la fois!


  4. // Répondre

    Je suis conquise, je l’avais déjà noté quand j’avais lu L’éléphant du magicien. J’avais envie de découvrir ce roman mais là ton billet me donne une envie urgente de me le procurer!! il m’a l’air
    d’être magique et tout à fait beau!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *