Sarah Dessen ou la chick-lit pour ado

sarah dessen

Ah ! Sarah Dessen et ses romans pour adolescentes.

Il faut bien le dire cette auteur se positionne clairement sur la littérature dite « pour filles » ou la « chick-lit » (littérature de poulette en anglais). Elle en est à son quatrième roman sorti en France et ils sont tous construit sur le même modèle. L’héroïne est une jeune fille déboussolée par un drame familiale (qui touche surtout les pères dans ceux que j’ai lu) et qui cherche à se reconstruire dans une vie bien rangée. C’est alors qu’arrive… un garçon qui ne correspond en rien à ce qu’elle désire, ou plutôt ce qu’elle croit désirer.
400 pages de péripéties diverses et plus ou moins variées… pour arriver à la conclusion finale où notre héroïne finit dans les bras de ce jeune homme. On connaît la fin de l’histoire en commençant le livre et pourtant on le lit d’une traite (en tout cas pour moi) et on a vraiment envie de voir les amours de ces jeunes se concrétiser (comme la poulette que je suis).
Pour le moment j’ai lu deux de ses romans sur les quatre parus en France et je me propose de vous en faire un petit résumé pour vous donner un aperçu des romances que Sarah Dessen propose aux ados.

Cette chanson-là
texte de Sarah Dessen
Pocket Jeunesse, 2006

Julie ne croit pas en l’amour. Sa mère en est à son 5ème mariage (tous ratés). Son père est mort quand elle n’était encore qu’un bébé et lui a laissé pour tout héritage une chanson inspirée par sa naissance « Cette chanson-là« , où il déclame à la Terre entière qu’il l’abandonnera. Désabusée, Julie enchaîne les petits copains et possède une méthode toute prête pour rompre dès que le garçon ne correspond plus à ses attentes. Ses amies connaissent d’ailleurs sa méthode par cœur. Aussi ne sont-elles pas surprises lorsqu’en ce début d’été, Julie quitte son petit-ami pour pouvoir « préparer » son entrée à l’Université et se concentrer sur son avenir. C’est alors qu’elle rencontre Damien, un jeune musicien talentueux qui va lui faire remettre en question sa conception de l’amour…

Dans ce roman, Julie se présente comme une « femme moderne » qui dirige sa vie d’une main de fer et qui ne laisse rien au hasard (en tout cas , c’est ce qu’elle croit). Sarah Dessen nous décrit une héroïne en mal d’amour qui ne comprend pas son entourage si prompt à s’amouracher. Même son frère aîné (avec qui elle partageait cette vision) change lorsqu’il rencontre « la femme de sa vie ». L’arrivée de Damien et de sa simplicité va tout remettre en cause et ce point de vue est assez bien décrit par l’auteur. Mais alors cette Julie ! On a envie de lui donner des claques pour qu’elle se bouge les fesses et qu’elle réalise que Damien et elle forme un couple. Mais non, Madame s’obstine à se dire que tout finit un jour, qu’elle ne ressent rien… La poulette que je suis n’en croyait pas ses yeux quand elle a décidé de le quitter pour des raisons grotesques ! Vous me direz… il faut bien un peu de suspens parce qu’on connaît déjà la fin de l’histoire. Je suis d’accord mais sur le coup…

Pour toujours…jusqu’à demain
texte de Sarah Dessen
Pocket Jeunesse, 2008

Macy a du mal à se remettre de la mort de son père. Sa sœur aînée est partie de la maison et a épousé un jeune commercial branché. Sa mère ne jure que par son travail d’agent immobilier et ne voit sa fille qu’aux heures des repas et encore… Aussi lorsque son petit-ami, parti dans un « camp de crack », lui suggère une séparation, elle ne sait plus où elle en est. C’est sans compter l’entrée dans sa vie des membres de Wish, une petite société de traiteur dirigée de façon complètement loufoque par Delia (enceinte et mère d’un autre petit bébé) et accompagnée d’ados marginaux : Monica d’une lenteur insupportable et qui ne prononce jamais un mot de trop ; Trish, une jeune fille au visage défiguré mais d’une répartie et d’un bagou à toute épreuve ; Greg fan d’apocalypses et conducteur plus que prudent et enfin Tim, beau garçon ténébreux, artiste dans l’âme et ancien délinquant ; des amis qui vont adopter Marcy comme si elle avait toujours fait partie de leur groupe et lui apprendre à revivre.


Le titre peut paraître un peu désabusé et pessimiste, comme notre héroïne, mais
Pour toujours… est une histoire d’amour sympathique aux personnages attachants. On y parle aussi d’amitié, de différence et d’acceptation de soi. Un livre qui ne paie pas de mine mais qu’on ne lâche qu’une fois fini.

Une petite préférence de lecture pour Pour toujours… jusqu’à demain. J’ai trouvé le roman moins attendu, plus construit. Les personnages secondaires et leurs côtés décalés m’ont convaincus. L’amitié qui se lie entre Macy et Tim (avant le côté amoureux de la chose) est crédible. Et pour finir notre héroïne ne m’a pas donné envie de la secouer comme un prunier (comme ça a été le cas de Julie dans Cette chanson-là). On sent que l’auteur progresse au fil de ses romans et j’espère que son dernier titre paru cette année … ne me décevra pas.  

Pour en savoir plus :

@ le site officiel de Sarah Dessen pour les anglophones

@ une page du site Ricochet consacrée à l’auteur

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Le Baiser de Robert Doisneau  

Le Baiser de l'Hôtel de Ville - Robert Doisneau

7 commentaires


  1. // Répondre

    En chick-litt pour ados, il y aussi la série « Un été pour tout changer ». Mais dans le genre « maillots de bain et belles filles friquées ». Lecture détente et humour, mais beaucoup moins de
    profondeur que chez Sarah Dessen.


    1. // Répondre

      j’en ai entendu parlé mais je ne les ai pas encore lu. je note.


  2. // Répondre

    Tu es la deuxième personne à me conseiller le roman Pour toujours… jusqu’à demain. Je vais chercher dans mes cartons si j’ai ce livre ! 🙂


  3. // Répondre

    Je n’ai pas encore lu Cette chanson-là! mais j’ai beaucoup aimé Pour toujours… En cours en ce moment, Ecoute-là.
    et oui j’ai encore une âme de poulette! vive les chick-lit! ^^dans le même genre j’ai adoré les romans d’Ann Brashares 4 filles et un jean et Toi et moi à jamais.


    1. // Répondre

      j’ai beaucoup aimé 4 filles et un jean mais je n’ai pas encore lu l’autre titre dont tu parles. je le note pour une prochaine fois.


  4. // Répondre

    Mince moi c’est Cette chanson là que j’ai chez moi ! 🙁
    Mais ça a l’air sympa quand même… Je me note « pour toujours »… car tu me tentes beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *